Devenir Fantassin de la Garde Républicaine

307 votes : 4.2
Le Fantassin de la Garde Républicaine est un gendarme qui a choisi d'intégrer cette unité de prestige que représente la Garde Républicaine. Il travaille à des missions de protocole, mais aussi à des missions de sécurité publique générales puisqu'il est membre de la Gendarmerie Nationale. Si vous aimez l'ordre et la rigueur et avez la vocation pour intégrer un métier prestigieux et valorisant, pourquoi ne pas tenter votre chance et devenir Fantassin de la Garde Républicaine ?
 

Présentation du métier de Fantassin de la Garde Républicaine

 

Parmi les différentes unités de la Gendarmerie Nationale, la Garde Républicaine représente l'unité d'élite. Au sein de cette unité, on va trouver les Cavaliers de la Garde Républicaine et les Fantassins de la Garde Républicaine. Ces derniers sont répartis sur deux régiments d'infanterie.
 
S'ils participent souvent à des missions d'honneur militaire et interviennent auprès du Chef d'Etat et des hautes autorités de l'Etat, ainsi qu'auprès des chefs d'Etats étrangers en visite sur le territoire, ils ont aussi d'autres missions spécifiques, comme celle d'assurer la sécurité des personnes et des biens auprès des palais nationaux.
 
Le Fantassin de la Garde Républicaine est un Gendarme et effectue également, à ce titre, des missions de protection publique plus générales avec d'autres unités de gendarmerie.
 
Pour accéder au métier de Fantassin de la Garde Républicaine, il est nécessaire de passer le concours de Sous-Officier de Gendarmerie, en interne ou en externe. Le concours externe s'adresse aux jeunes issus de la formation initiale, mais aussi aux adultes qui ont un projet de reconversion professionnelle.
 
Comme tout concours, le concours externe SOG doit être minutieusement préparé si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour entrer dans la Gendarmerie Nationale. Une fois le concours réussi, vous devrez faire connaitre vos motivations et présenter votre candidature pour intégrer la Garde Républicaine.
  Fantassin de la Garde Républicaine

Présentation de la Garde Républicaine

 

La Garde Républicaine

 
La Garde Républicaine a pour mission d'assurer la sécurité dans les palais nationaux (exemple : Palais de l'Élysée, Sénat, Assemblée Nationale, Palais de Justice…) mais aussi d'assurer la sécurité de la Présidence de la République, ses ministres et les plus hautes autorités, qu'il s'agisse de personnes publiques françaises ou de personnalités étrangères en visite auprès du Chef de l'État. La Garde Républicaine est en mission chaque fois qu'il y a des manifestations officielles.
 
La Garde Républicaine appartient à une unité d'élite de la Gendarmerie Nationale et regroupe environ 2 800 gendarmes.

Elle comporte un régiment de Cavalerie et deux régiments d'Infanterie. Un Orchestre est également présent pour les manifestations officielles.
 

Histoire de la Garde Républicaine

 
Les rois de France ont compris l'importance de mettre en place une force armée pour veiller à leur sécurité. Avec le guet royal, on commençait à voir la naissance d'unités de sécurité pour protéger aussi bien les biens matériels que les personnes (sous le règne de Saint Louis).
 
Le nom de Garde de Paris est utilisé pour la première fois en 1750, mais celle-ci se mettra aux ordres de l'Assemblée nationale, en 1789, tandis que le Roi vivra cela comme une trahison, ce qui aboutira, quelques années plus tard, en 1791, à une dissolution de la Garde de Paris. La sécurité de Paris est alors confiée à huit divisions de gendarmerie nationale parisienne.
 
Dès 1796, la sécurité des bâtiments publics est confiée à la garde nationale.
 
En 1813, la Garde municipale de Paris laisse la place à la gendarmerie impériale de Paris, laquelle, sous la Restauration, deviendra d'abord la garde royale de Paris, puis la Gendarmerie Royale de Paris.
 
Après plusieurs années de changements et de transformations, un décret de Louis-Napoléon Bonaparte, permet d'instaurer la garde républicaine de Paris. Elle reçoit ses insignes le 17 juillet 1880 après avoir rejoint la gendarmerie.
 
Au cours de la Première Guerre Mondiale, elle se doit de s'occuper de la surveillance de Paris, mais la plupart des effectifs vont se porter volontaires pour partir sur le front et y combattre. Depuis lors, on peut voir la croix de chevalier de la légion d'honneur sur l'étendard des unités actuelles.
 
La Garde républicaine n'hésitera pas d'ailleurs à réitérer cet acte lors de la Seconde Guerre Mondiale et à rejoindre le général de Gaulle pour prendre part à la libération de Paris.
 
En 1952, elle prend le nom de légion de la Garde Républicaine de Paris et sera amenée à prendre part à la guerre d'Indochine qui lui vaudra d'acquérir la croix de guerre des TOE.
 
Enfin, en 1978, elle prend le nom que l'on connait aujourd'hui et devient Garde Républicaine tandis que le régiment d'infanterie initial est reformé pour donner lieu à 2 régiments d'infanterie.
 
La Garde Républicaine reçoit des mains du Président Giscard d'Estaing de nouveaux insignes et un drapeau remis au chef de corps (1979).
 
La Garde Républicaine est reconnaissable à son uniforme de prestige et l'on ne manque pas d'admirer chaque année les prestations officielles effectuées lors du défilé du 14 juillet sur les Champs-Élysées.
 

Les missions du Fantassin de la Garde Républicaine

 
 
Le Fantassin de la Garde Républicaine a plusieurs missions qui tournent autour de 3 axes :
 
  • Les missions protocolaires ;
  • Les missions de maintien de la sécurité auprès des palais nationaux ;
  • Les missions plus générales de sécurité publique.
 
Missions protocolaires
 
Les missions liées au protocole militaire de l'État sont variées. Le Fantassin de la Garde Républicaine participe par exemple au défilé du 14 juillet au même titre que les autres membres de la Garde Républicaine (cavalerie, orchestre). Le Fantassin participe à d'autres cérémonies militaires tant sur Paris que sur tout le territoire national.
 
Le protocole militaire d'État représente environ 10 % de son temps.
 
L'accueil des Chefs d'États étrangers et des hautes personnalités de l'État est également une partie du travail et les fantassins vont parfois aller jusqu'à se déplacer dans les aéroports pour recevoir des personnes en assurant les honneurs militaires.
 
Certains événements qui sont organisés dans les palais nationaux, comme les cérémonies particulières au sein de l'Élysée, du Sénat ou de Matignon, pour n'en citer que quelques-uns, auront souvent besoin de l'intervention des fantassins pour assurer les missions d'honneurs militaires.
 
Ils s'occupent également de missions de relations publiques (événements civils ou privés, en France ou à l'étranger).
 

Missions de maintien de la sécurité auprès des palais nationaux
 
La France compte un ensemble de palais nationaux très remarquables. Il est donc nécessaire de protéger ces biens qui font partie du patrimoine culturel, mais aussi les personnes qui y travaillent.
 
Par exemple, les Assemblées Parlementaires font appel aux Fantassins pour assurer la sécurité des personnes et des lieux. Tous les hauts lieux gouvernementaux sont ainsi concernés (Sénat, Palais de Justice, Élysée). Pour faire face à toute situation à risques, des Fantassins ont reçu une formation de tireur d'élite assurée par le GIGN.
 
La répartition des missions se fait en fonction du régiment. Par exemple, les fantassins du 1er régiment d'infanterie s'occupent de sécuriser l'Élysée, mais ce sont les fantassins du 2ᵉ régiment d'infanterie qui ont la charge d'autres lieux sensibles tels que Matignon, le Palais Bourbon, l'hôtel Beauvau, le Quai d'Orsay, le Conseil Constitutionnel…
 
Les Fantassins des deux régiments ont également des missions à l'étranger lorsqu'il s'agit de sécuriser des ambassades françaises.
 

Les missions plus générales de la sécurité publique
 
Lorsqu'ils travaillent pour les pelotons d'intervention et sont rattachés aux Compagnies de Sécurité et d'Honneur (CSH), les fantassins s'occupent aussi de veiller à la sécurité publique générale.
 
Comme ils sont avant tout des gendarmes, les fantassins, ont aussi des missions d'ordre public (renfort dans certaines opérations à risques, escortes de détenus, patrouilles de surveillance, missions de sécurité routière, encadrement de manifestations publiques…). Ils peuvent aussi partir sur des missions longue durée comme c'est le cas en Guyane (lutte contre l'orpaillage).
  Les missions du Fantassin de la Garde Républicaine

Les effectifs

 
La Garde Républicaine totalise environ 2 800 gendarmes et se répartit entre le régiment de Cavalerie (480 personnes et leurs chevaux) et 2 200 militaires au titre des Fantassins de la Garde Républicaine.
 
La Garde Républicaine est composée de deux régiments :
 
· Le 1er Régiment d'Infanterie est constitué de 900 gardes parmi lesquels 108 gendarmes appartiennent à l'escadron motocycliste ;
 
· Le 2ᵉ Régiment d'Infanterie est constitué de 1 300 militaires.
 
En plus de la Cavalerie et des Fantassins, la Garde Républicaine regroupe aussi un Orchestre (120 musiciens professionnels issus des conservatoires nationaux) et le Chœur de l'Armée Française (40 chanteurs professionnels + 2 pianistes-organistes + 1 pianiste).
 
La Garde Républicaine intéresse de plus en plus de femmes puisque leur effectif est passé de 10 % en 2010 à 24 % en 2017.
 

Les qualités et compétences requises pour devenir Fantassin de la Garde Républicaine

 
Pour devenir Fantassin de la Garde Républicaine, il faut avoir certaines qualités essentielles et les compétences professionnelles importantes pour ce métier.
 

Qualités requises

 
  • Avoir une très bonne condition physique ;
  • Être sportif (entrainements réguliers) et dynamique ;
  • Être capable de s'adapter à toutes les conditions de travail ;
  • Être rigoureux ;
  • Avoir le souci du détail et le goût de l'excellence (indispensable pour les services d'honneur) ;
  • Avoir l'esprit d'équipe ;
  • Savoir garder son sang-froid ;
  • Faire preuve d'une grande disponibilité ;
  • Avoir le sens de l'honneur ;
  • Savoir faire preuve de discrétion.
 

Compétences professionnelles

 
  • Être capable de respecter une hiérarchie ;
  • Connaissance et respect du Code de Déontologie ;
  • Formation à la maîtrise et au maniement des armes ;
  • Compétences techniques liées au métier de Gendarme.

Tenue et équipements

 

Tenue du Fantassin de la Garde Républicaine

 
Elle va dépendre du type de mission qu'il effectue. Par exemple, s'il participe à des actions de sécurité publique, il porte une tenue de gendarme commune à tous les effectifs. La seule distinction que l'on peut noter, est l'ajout d'un galon d'élite rouge qui se trouve sur le haut du képi du Fantassin de la Garde Républicaine.
 
Lorsqu'il participe à des services d'honneur, le Fantassin porte un uniforme distinctif qui n'a pas beaucoup changé depuis 130 ans et qui est une tenue désignée comme Grande Tenue de Service ou GTS.
 
Caractéristiques de la Grande Tenue de Service :
 
  • Pantalon bleu, comportant une bande noire sur les côtés externes des jambes et dont le bas recouvre le talon de la bottine ;
  • Tunique fermée par sept boutons et comportant deux grenades dorées sur le col (système de boutonnage inversé pour la tunique homme et la tunique femme). Ornements d'attentes dorés sur les épaules ainsi que présence de trèfles dorés et écarlates. Pour les officiers, on trouve en plus des franges ;
  • Ceinturon de cuir noir sur la tunique ;
  • Bélière qui sert au port d'un sabre ;
  • Port du shako en poils noir qui peut être décoré d'un galon, d'un pompon ou d'une plume ;
  • Bottines montantes sans lacets. Elles sont ferrées afin de produire un son caractéristique lors des déplacements.
 

Équipements

 
Tout comme ses collègues de la Gendarmerie Nationale, le Fantassin de la Garde républicaine est formé au port d'armes de défense et pourra avoir à se servir si nécessaire d'équipements tels que fusils à pompe, fusils d'assaut, pistolets-mitrailleurs…
 
Certains fantassins peuvent avoir reçu une formation spécifique et/ou la qualification de tireurs d'élites et se servent alors de fusils de précision.
 
Pour les missions les plus courantes en lien avec la sécurité publique, les fantassins portent des armes non-létales (matraques, flash-ball, taser, grenades de défense, bombes lacrymogènes).
  Tenue et équipements

Conditions, concours et formation pour devenir Fantassin de la Garde Républicaine

 

Conditions

 
Si vous souhaitez devenir Fantassin de la Garde Républicaine, vous devez d'abord vous présenter à un concours externe pour devenir Gendarme.
 
Si vous êtes déjà Gendarme, vous devez exercer dans le corps des Sous-officiers de Gendarmerie (SOG) ou dans celui des Officiers et devez faire une demande pour intégrer la Garde Républicaine.
 

Concours externe de Sous-Officier de Gendarmerie (SOG)

 
Le concours est accessible avec un niveau Bac ou équivalent.
 
Pour vous présenter au concours externe, vous devez remplir certaines conditions :
 
  • Avoir au minimum 18 ans, mais pas plus de 35 ans à l'inscription ;
  • Justifier d'une bonne moralité (pas de casier judiciaire) ;
  • Jouir de tous vos droits civiques ;
  • Justifier de votre aptitude physique (certificat médical) ;
  • Se munir des pièces demandées (certificat médical, convocation au concours, curriculum vitae pour l'épreuve devant le jury).
 

Les épreuves du concours externe

 
  • Épreuves d'admissibilité : épreuve écrite de culture générale (temps accordé : 3 h avec un coefficient 5). Cette épreuve se déroule sur une demi-journée et le candidat doit obtenir une note supérieure à 6/20 pour ne pas être éliminé et pouvoir accéder aux épreuves suivantes d'admission.
 
  • Épreuves d'admission :
    •  Oral face à un jury (coef.7) 
    •  Épreuve d'aptitude professionnelle (EAP) (coefficient 2)
    •  Test sportif – Parcours comportant des obstacles avec chronométrage du temps (coefficient 3).
 
Autres accès au métier de Fantassin
 
Si vous n'avez pas obtenu le bac ou le niveau demandé, vous pouvez intégrer la Gendarmerie Nationale en vous présentant au concours externe de GAV (Gendarme Adjoint Volontaire), concours accessible sans condition de diplôme.
 
Si vous réussissez ce concours, vous serez ensuite formé pendant 13 semaines au sein d'une école de la Gendarmerie, puis pendant 12 semaines dans une unité d'affectation. Une fois ces étapes franchies, le candidat peut tenter de se présenter au concours interne de SOG.
 
Une fois le concours SOG réussi, tout gendarme peut faire sa demande pour intégrer la Garde Républicaine.
 
Enfin, les candidats qui ont un bon niveau d'études (bac+5) pourront commencer par intégrer la Gendarmerie nationale en passant le concours d'Officier de Gendarmerie puis faire leur demande d'affectation à la Garde Républicaine.
 
Tout candidat qui souhaite intégrer la Garde Républicaine peut le faire soit directement après sa formation en école de Gendarmerie, soit après quelques années de service auprès de la Gendarmerie. Ils devront préparer un dossier de candidature qui sera examiné par un jury sur des critères de compétences mais aussi de motivation. Les places étant limitées, à la sortie de l'école, les élèves prioritaires sont souvent ceux qui ont un meilleur classement.
 
Bien se préparer quel que soit le concours visé
 
Quel que soit le concours qui vous intéresse, vous devrez bien vous préparer avant de vous présenter le jour J.
 
En effet, le principe du concours est de ne retenir que les meilleurs et d'arriver à effectuer les différentes épreuves dans un temps limité.
 
Il est donc important de mettre tous les atouts de votre côté pour réussir en vous préparant avec une école spécialisée (en présentiel) ou en suivant une formation avec un centre d'enseignement à distance (exemple : EFM Fonction Publique).
 
Les candidats qui se présentent au concours sont issus d'horizons différents : ils peuvent venir de la formation initiale ou bien être issus de la formation continue (salariés ou demandeurs d'emploi en situation de reconversion professionnelle).
 
N'oubliez pas de vous entrainer également aux épreuves physiques avec un coach sportif.

 

Salaire, statut et évolution de carrière du métier de Fantassin

 

Où exerce le Fantassin de la Garde Républicaine ?

 
Le Fantassin peut intégrer à la sortie de l'école, soit le 1er Régiment d'infanterie (situé à Nanterre, dept.92), soit le 2ᵉ Régiment d'infanterie (Paris, 75013) en étant sous-officier ou officier.
 
Tout gendarme, après plusieurs années de service effectif dans la Gendarmerie Nationale, peut tenter de rejoindre la Garde Républicaine et d'en exprimer ses motivations lors de sa présentation de candidature.
 
Ses missions peuvent s'exercer auprès des palais nationaux (exemple : Palais de l'Élysée, Palais de Justice, Sénat, Assemblée Nationale, etc.), pour sécuriser aussi certaines manifestations et cérémonies officielles.
 

Statut et salaire

 
Le Fantassin de la Garde républicaine est un fonctionnaire d'État et un militaire de la Garde Républicaine.
 
En tant que débutant, il peut gagner environ 1 197 euros nets par mois (sous-officier de premier échelon). À ceci, il faut ajouter les primes et indemnités liées à sa fonction et à sa situation professionnelle.
 
Cependant, le salaire net dépend du grade et de l'échelon atteint par le Fantassin. Ainsi, lorsqu'il atteint, en tant que sous-officier, le dernier échelon au grade de major, il peut prétendre à un salaire de 2 059 euros nets mensuels.
 
Quant au fantassin au grade d'officier de gendarmerie, il peut avoir une rémunération de 1 298 euros nets mensuels au premier échelon et sa rémunération pourra grimper à 4 596 euros nets mensuels au grade de général de division.
 
La rémunération est évolutive et son calcul se fait au moyen d'une grille indiciaire. Il faut ensuite ajouter les primes et indemnités.

 

Débouchés et évolution de carrière

 
La Garde Républicaine offre plusieurs types de débouchés. Le Fantassin peut évoluer vers d'autres métiers et se spécialiser en devenant par exemple tireur d'élite, ou en demandant à rejoindre une équipe cynophile ou un peloton d'intervention.
 
Tout gendarme a toujours la possibilité de passer des concours internes ou de suivre des formations spécialisées afin de rejoindre une brigade spécifique, la gendarmerie mobile ou encore les équipes du GIGN.
 
Avec plus de 400 métiers, la Gendarmerie offre de nombreux débouchés une fois que le candidat a su montrer ses qualités et ses motivations. Le Fantassin de la Garde Républicaine travaille souvent à son poste jusqu'aux environs de 45 ans, puis se spécialise souvent dans un autre métier moins éprouvant physiquement car les missions du fantassin, pour enrichissantes et valorisantes qu'elles soient, demandent souvent une grande résistance physique (longues stations debout). Cependant, de nombreux candidats plus jeunes n'hésitent pas à intégrer la Gendarmerie pour demander à intégrer la Garde Républicaine dont le prestige et la rigueur sont une référence dans tous les pays.
 
JE SOUHAITE DEVENIR GENDARME
Complétez les champs ci-dessous pour recevoir des informations sur les préparations aux concours de la gendarmerie.
* Informations obligatoires
Utilisation des données personnelles
En validant ce formulaire, vous acceptez que vos données personnelles soient utilisées par le GIE EDUNEO (responsable du traitement) et ses membres ou partenaires pour vous contacter par mail et/ou téléphone afin de vous transmettre des propositions commerciales sur les formations de votre choix. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et exercer vos droits, consultez cette page.