Gendarme en Unité de Recherches

22 votes : 4.6
Homme ou femme de terrain, le métier de Gendarme en Unité de Recherches est peut-être fait pour vous. Si vous aimez la rigueur, les enquêtes méticuleuses, l'organisation, les recherches de preuves, si vous êtes disponible et passionné par les enquêtes judiciaires, ce métier est certainement fait pour vous. Fortes de 4 000 effectifs, les unités de recherches de la Gendarmerie Nationale ouvrent régulièrement leurs portes à de nouveaux candidats motivés pour ce métier, avec un sens de l'engagement réel et une forte motivation pour le métier de Gendarme de terrain.

Qu'est-ce qu'un Gendarme en Unité de Recherche ?

 
Qu'il travaille dans une Brigade de Recherches (BR) ou une Section de Recherches (SR), le Gendarme en Unité de Recherches se dédie à des missions de police judiciaire. 41 Sections de Recherches et 364 Brigades de Recherches œuvrent pour résoudre des enquêtes criminelles. De la cybercriminalité au grand banditisme, les enquêtes se font en fonction des spécialités de chacun : trafic de stupéfiants, affaires de mœurs, délinquance financière et économique, risques terroristes…Entre action et prévention, les unités sont en charge de nombreuses enquêtes de terrain et les Gendarmes sont rigoureusement préparés à leurs spécialités par une formation pointue qui leur permet de maîtriser les techniques et d'acquérir toutes les connaissances juridiques du métier. Très mobile et disponible, le Gendarme en unité de recherches est aussi un spécialiste des enquêtes et de tous les modes opératoires (filatures, recherches de preuves, surveillance, etc.). Qu'est-ce qu'un Gendarme en Unité de Recherche ?

Les missions du Gendarme en Unité de Recherches

 

Qualités requises pour devenir Gendarme en Unité de Recherches

 
Les qualités essentielles de tous les Gendarmes sont : la disponibilité, l'esprit d'équipe, la rigueur, le courage, l'engagement pour la nation, la discrétion, le devoir de réserve et le respect de la hiérarchie. Ce sont des qualités qui sont demandées du fait de leur statut de militaire.
 
En plus de ces qualités, le Gendarme en Unité de Recherches, devra, pour exercer son métier avoir des qualités et compétences d'un bon enquêteur : être organisé, rigoureux, méthodique, avoir de la discipline et un bon esprit d'équipe. Son expérience du terrain est un plus et il doit avoir une bonne maîtrise de soi pour affronter certaines situations difficiles pendant les enquêtes sur meurtres ou sur les lieux d'accidents graves.
 
Doté de patience et de persévérance, il doit pouvoir cerner les différents profils psychologiques qu'il pourra rencontrer au cours de ses enquêtes.
 
S'il est spécialisé dans un certain domaine, le Gendarme en Unité de Recherches doit pouvoir être polyvalent pour apporter un renfort à toutes sortes d'enquêtes en cas de besoin.
 
Mobile dans ses missions, ce Gendarme doit avoir le permis B pour pouvoir se déplacer sur les divers lieux d'enquêtes où il sera appelé.

Horaires de travail

 
Le point commun à tous les Gendarmes de la Gendarmerie Nationale est de pouvoir se rendre disponible selon les missions. Pour le Gendarme en Unité de Recherches, il peut être amené, pour les besoins d'une enquête urgente à travailler aussi les week-ends et jours fériés et même la nuit comme le jour. Ces horaires parfois contraignants sont compensés par des conditions de travail propres à tous les gendarmes.

Les missions principales du Gendarme en Unité de Recherches

 
Dans le cadre de ses missions, le Gendarme en Unité de Recherches peut exercer soit dans une Brigade de Recherches (BR), soit dans une Section de Recherches (SR).
 
Rattaché à la police judiciaire (PJ), il apporte son soutien aux gendarmes des unités territoriales pour mener à bien les enquêtes judiciaires qui peuvent concerner notamment :
 
  • Des enquêtes liées au trafic de stupéfiants ;
  • Des enquêtes en lien avec des affaires de mœurs ;
  • Des enquêtes de délinquance financière.
Pour ces missions, il enquête, il collecte des preuves, il s'occupe des écoutes téléphoniques, il participe à des perquisitions et pose des balises de repérage, il peut mener des missions de filature, interpeller des suspects ou rédiger des procédures judiciaires.
 
Les enquêtes préliminaires sont menées sous la direction du Procureur de la République. En cas d'ouverture d'une information judiciaire, le Gendarme en Unité de Recherches travaille sous la direction du Juge d'Instruction

Organisation des Unités de Recherches

 
Les Brigades de Recherches (BR)
 
Le Gendarme peut travailler dans 2 types d'unités de recherches : la brigade de recherches ou la section de recherches.
 
La Brigade de Recherches (BR) existe depuis 1945 et appartient à la Gendarmerie Nationale, avec une compétence territoriale départementale. Cette unité s'occupe de missions de Police Judiciaire. On y trouve essentiellement des Officiers de Police Judiciaire (OPJ).
 
Le Gendarme opérant en Brigade de Recherches s'occupe de moyenne délinquance et vient en aide aux unités territoriales pour le suivi des enquêtes. Ces enquêtes peuvent nécessiter le recours à des modes opératoires spécifiques (exemple : surveillance en civil). Le Gendarme est également appelé en renfort lors d'enquêtes qui peuvent se prolonger dans le temps ou qui peuvent se mener hors circonscription mais limitée à la région.
 
En zone frontalière, le gendarme de brigade peut travailler en collaboration avec les autres services du pays concerné en respectant la législation internationale en vigueur.


Les Sections de Recherches (SR)
 
Le Gendarme en unité de Recherches est aussi un Gendarme qui peut travailler dans une Section de Recherches (SR).
 
Apparues en 1975, les Sections de Recherches (SR) sont rattachées à une région. Avec un total de 41 SR, ces sections s'occupent des enquêtes les plus sensibles (cybercriminalité, grand banditisme, criminalité organisée, fraudes financières d'envergure). Ces Sections de Recherches ont des matériels techniques d'investigations à la hauteur de leurs tâches.
 
Les Sections de Recherches ont également à mener des missions préventives, notamment pour prévenir des actes de terrorisme, en enquêtant sur certains groupes qui représentent des menaces grâce aux moyens techniques qu'ils ont à leur disposition.
 
Les enquêtes sont réparties par spécialités : certains Gendarmes devront parfois effectuer des déplacements à l'étranger, d'autres travaillent en lien avec des brigades de recherches ou encore certains se spécialisent dans l'appui d'un dispositif antiterroriste.
  Organisation des Unités de Recherches

Gendarmes en Unité de Recherches : quels effectifs ?

 
On recense actuellement un effectif d'environ 4.000 Gendarmes en Unités de Recherches hommes et femmes confondus.
 
Chaque année, la Gendarmerie recrute et forme à des métiers spécifiques comme celui-ci mais les places sont limitées. En effet, il y a 364 BR et 41 SR, ce qui restreint les entrées annuelles.
 
En 2003, on a pu assister à la nomination des 3 premières femmes Gendarmes à la tête d'une Brigade de Recherches.

Tenue et équipements du Gendarme en Unité de Recherches

 

Tenue du Gendarme en Unité de Recherches

 
La tenue réglementaire est la même que pour tous les autres Gendarmes de la Gendarmerie Nationale et l'uniforme se compose : d'une veste bleue et noire (veste polaire en hiver), d'un pantalon bleu foncé, d'un polo à manches courtes (longues en hiver) de couleur bleu ciel. Pour les chaussures, les Gendarmes portent des rangers.
 
Certaines missions du Gendarme en Unité de Recherches (exemple : filatures) peuvent impliquer une tenue civile pour éviter un repérage du Gendarme.
 
D'autres missions nécessitent des tenues particulières, notamment en intervention sur une scène de crime où le Gendarme en Unité de Recherches doit porter une combinaison de couleur blanche. Tenue du Gendarme en Unité de Recherches

Equipements du Gendarme en Unité de Recherches (armes et véhicule)

 
Un Gendarme en Unité de Recherches peut avoir à sa disposition des armes de protection ou d'attaques (non-létales ou létales). Il s'agit notamment de : Tasers, bâtons de protection télescopique, grenades, bombes lacrymogènes, pistolets et fusils selon les missions.
 
De plus, pour se déplacer sur le lieu des enquêtes, le Gendarme en Unité de Recherches se déplace avec un véhicule de service. Cependant, s'il doit mener une filature et ne pas se faire repérer, il pourra aussi être amené à utiliser un véhicule banalisé.

Formation, concours : tout ce qu'il faut savoir pour devenir Gendarme en Unité de Recherches

 

Conditions pour se présenter comme Gendarme en Unité de Recherches

 
Le préalable pour se présenter comme Gendarme en Unité de Recherches est de réussir le diplôme d'Officier de Police Judiciaire (OPJ). Pour devenir Gendarme en Unité de Recherche, vous devrez également avoir exercé pendant au moins 3 ans au sein de la Gendarmerie Départementale.
 
Vous devez réussir le concours de Sous-Officier de Gendarmerie (SOG) et en ayant exercé dans une unité judiciaire, vous aurez plus de chance d'entrer dans une brigade ou une section de recherches.
 
Vous mettrez toutes les chances de votre côté pour réussir le concours de Sous-Officier de Gendarmerie si vous vous préparez avec une école ou un enseignement de préparation aux concours de la fonction publique qui prépare à distance à tous les concours de la Gendarmerie. Cela vous permettra d'arriver plus serein au concours dont les épreuves sont, pour la plupart chronométrées.
 
Vous pourrez également vous préparer aux épreuves physiques (chronométrées également) avec un coach sportif ou une école d'entraînement.

Quelle formation ?

 
Pour devenir Officier de Police Judiciaire, une formation est proposée par la Gendarmerie et rattachée à la DGGN (Direction Générale de la Gendarmerie Nationale).
 
La formation s'organise au sein du Centre National de Formation de la Police Judiciaire (CNFPJ) à Fontainebleau et dure 14 mois. Elle est divisée en formation pratique et théorique sous forme de stage.
 
Pendant cette formation, les Gendarmes continuent d'exercer leur métier en Gendarmerie et sont rémunérés comme d'habitude. Ils vont acquérir des connaissances plus pointues, juridiques et techniques et les stages s'adaptent selon le lieu d'affectation concerné : BR ou SR.
 
  • Les spécialisations pour les Gendarmes souhaitant intégrer une Brigade de Recherches sont : enquêteur, directeur d'enquête, spécialité en stupéfiants, spécialité en délinquance financière et économique, commandant de BR, adjoint de BR.
  • Les spécialisations pour les Gendarmes souhaitant intégrer une Section de Recherches sont : enquêteur, directeur d'enquête, commandant de SR, adjoint de SR, Groupe d'Observation et de Surveillance (GOS), les techniques de filature, les techniques de pilotage, analyste en recherche criminelle, spécialité stupéfiants, spécialité délinquance financière et économique, spécialité portrait-robot informatisé.
Ces stages, pendant la formation de 14 mois, débouchent sur un examen d'OPJ qui, s'il est réussi, permettra au candidat de devenir Gendarme en Unité de Recherches.

Quel statut et quelle évolution de carrière pour le Gendarme en Unité de Recherches ?

 

Statut et rémunération du Gendarme en Unité de Recherches

 
Le Gendarme en Unité de Recherches est un militaire. Son statut est celui de Fonctionnaire d'Etat de catégorie C (filière police sécurité armée).
 
Comme il a déjà 3 années d'expérience et de carrière lorsqu'il entre dans une Unité de Recherches, le Gendarme perçoit un salaire net de 1 700 euros par mois. Il pourra évoluer et monter en grade tout au long de sa carrière, qu'il soit en Brigade de Recherches ou en Section de Recherches.

Perspectives d'évolution de carrière pour le Gendarme en Unité de Recherches

 
Le Gendarme en Unité de Recherches (en BR ou SR) peut monter en grade.
 
Les Sous-Officiers de Gendarmerie ont les grades suivants : Sergent, Sergent-Chef, Adjudant, Adjudant-Chef, Major.
 
Les Officiers de Gendarmerie ont les grades suivants : Aspirants, Sous-Lieutenant, Lieutenant, Capitaine.
 
Le Gendarme en Unité de Recherches peut aussi changer de métier et exercer le métier de Gendarme du GIGN, Gendarme Motard, Gendarme Plongeur, etc.
 
JE SOUHAITE DEVENIR GENDARME
Complétez le formulaire ci-dessous et obtenez gratuitement toutes les informations pour savoir comment accéder aux différents métiers de la gendarmerie.
* Informations obligatoires
Utilisation des données personnelles
En validant ce formulaire, vous acceptez que vos données personnelles soient utilisées par le GIE EDUNEO (responsable du traitement) et ses membres ou partenaires pour vous contacter par mail et/ou téléphone afin de vous transmettre des propositions commerciales sur les formations de votre choix. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et exercer vos droits, cunsultez cette page.