Devenir gendarme : les questions les plus fréquentes

787 votes : 4.3

Conditions d'entrée

Comment entrer dans la gendarmerie à 16 ans ?

Entrer dans la gendarmerie à 16 ans directement est impossible car l'âge minimum requis pour devenir Gendarme Adjoint Volontaire (GAV) ou pour intégrer la préparation militaire gendarmerie (PMG) est de 17 ans, avec une autorisation parentale jusqu'à la majorité de 18 ans. Cependant, à 16 ans, les jeunes peuvent s'orienter vers des formations préparatoires telles que les classes de préparation à la défense ou les lycées militaires qui offrent un parcours éducatif orienté vers les carrières militaires, y compris la gendarmerie. Ces parcours permettent d'acquérir une culture militaire et de renforcer les connaissances et compétences qui seront utiles pour une future carrière dans la gendarmerie.


Quelles sont les conditions physiques exigées pour entrer dans la gendarmerie ?

Les conditions physiques pour entrer dans la gendarmerie sont déterminées par des tests physiques lors du processus de sélection. Ces tests visent à évaluer la condition physique générale des candidats et peuvent inclure :
 
  • Une épreuve de course à pied pour mesurer l'endurance cardiovasculaire.
  • Des tests de force musculaire, comme des tractions ou des pompes.
  • Une épreuve de natation pour évaluer les compétences aquatiques (selon le concours).
 


Concours et Admission

Est-ce que le concours de gendarmerie est difficile ?

Le concours de gendarmerie est considéré comme exigeant en raison de la nature compétitive du processus de sélection et des standards élevés requis. Il évalue les compétences intellectuelles, physiques et psychologiques des candidats pour s'assurer qu'ils répondent aux exigences du métier de gendarme. Toutefois, il existe des écoles qui proposent des préparations complètes aux concours de la gendarmerie, comme EFM Fonction Publique, pour aider les candidats à maximiser leurs chances de réussite.


Quand aura lieu le prochain concours en 2024 ?

Il est important de se tenir au courant régulièrement des dates de concours de la gendarmerie lorsqu'on souhaite se présenter. Retrouvez la catégorie dédiée à la publication des dates et des informations des concours.


Comment consulter ses résultats suite à un concours de la gendarmerie ?

Pour consulter vos résultats suite à un concours de la gendarmerie, sachez qu'ils sont disponibles sur les sites officiels, mais également sur notre site. Nous nous engageons à rester à jour et à offrir les dernières nouvelles concernant la gendarmerie. Notre rubrique actualité comporte les résultats de chaque concours, permettant ainsi un accès rapide et simplifié pour tous les candidats. 


Comment se préparer aux concours de la gendarmerie ?

Préparer le concours de la gendarmerie peut être stressant et il peut être difficile de mettre en place une méthode de travail efficace, surtout lorsque l'on doit également se préparer pour les épreuves sportives. Afin de bien se préparer, il est fortement recommandé de suivre une formation de préparation spécifique aux concours de la gendarmerie. Ces formations sont conçues pour couvrir tous les aspects du concours, tant sur le plan théorique que physique, et permettent d'adopter une approche structurée et efficace.


Quelles sont les différentes étapes du concours de gendarmerie ?

Le concours de gendarmerie se compose de plusieurs étapes clés :

  • Épreuves écrites d'admissibilité : Ces épreuves testent les connaissances générales du candidat, sa culture et sa capacité à comprendre et à analyser des textes.
  • Épreuves physiques : Ces tests évaluent la condition physique des candidats à travers différents exercices (course à pied, natation, etc.).
  • Épreuves d'admission : Cela inclut souvent un entretien avec un jury, qui évalue la motivation du candidat, sa personnalité et sa capacité à s'adapter aux différentes situations auxquelles un gendarme peut être confronté. Certains concours peuvent inclure des tests psychotechniques.
  • Enquête de moralité : Une vérification des antécédents pour s'assurer de l'intégrité du candidat.


​Chaque étape doit être réussie pour passer à la suivante, et la réussite à l'ensemble du concours permet d'entrer en formation à l'école de gendarmerie.


Peut-on passer le concours de la gendarmerie plusieurs fois ?

Oui, il est possible de passer le concours de la gendarmerie plusieurs fois, dans la limite d'âge et des conditions spécifiques fixées par le concours. Si un candidat n'est pas reçu, il doit attendre l'année suivante pour se représenter, en prenant soin de respecter les éventuels délais de carence requis entre deux tentatives. Cela offre l'opportunité de s'améliorer et de mieux se préparer en vue de réussir lors de la prochaine session.
 


Formation et Évolution

Combien de temps passe-t-on en école de gendarmerie ?

La durée de la formation en école de gendarmerie varie selon le concours passé et le poste visé. Pour les Gendarmes Adjoints Volontaires (GAV), la formation dure environ 6 mois, tandis que pour les Sous-Officiers de Gendarmerie (SOG), elle s'étend sur 12 mois. Cette formation comprend à la fois un enseignement théorique en salle de classe et un entraînement pratique, incluant des stages en unité opérationnelle.


Quel diplôme pour devenir gendarme ?

Pour devenir gendarme adjoint volontaire (GAV), aucun diplôme spécifique n'est requis, bien qu'un niveau CAP/BEP puisse être avantageux. Pour le concours de Sous-Officier de Gendarmerie (SOG), il est nécessaire de posséder au moins un baccalauréat ou équivalent. Pour accéder à des postes plus élevés, comme celui d'officier de gendarmerie, un diplôme de l'enseignement supérieur (minimum bac+3) est généralement requis.


Quelles sont les évolutions possibles ?

Dans la gendarmerie, les perspectives d'évolution sont nombreuses et dépendent de l'engagement, des compétences et des résultats obtenus au cours de la carrière. Un gendarme peut progresser hiérarchiquement à travers les grades, de gendarme à major pour les sous-officiers, et d'officier subalterne à officier général pour les officiers.

 


Rémunération et Avantages

Quel est le salaire d'un gendarme ?


Le salaire d'un gendarme est déterminé selon une grille indiciaire qui prend en compte le grade et l'échelon au sein de ce grade, reflétant l'ancienneté et la progression de carrière. Cette grille fixe le traitement brut mensuel de base. À cela s'ajoutent diverses indemnités et primes selon les conditions de service (indemnités pour service en outre-mer, prime de risque, heures supplémentaires, etc.).


Quels sont les avantages sociaux pour un gendarme ?

Les gendarmes bénéficient de nombreux avantages sociaux, parmi lesquels :
  • Logement : Possibilité d'être logé par nécessité absolue de service, ce qui peut représenter un avantage économique considérable.
  • Protection sociale : Couverture santé complète et pension de retraite.
  • Formation continue : Accès à des formations tout au long de la carrière pour favoriser l'évolution professionnelle.
  • Congés : Droit à des congés annuels, ainsi qu'à des permissions spéciales pour certains événements familiaux.
  • Aides financières : Accès à des aides pour la garde d'enfants, le déménagement, ou en cas de difficultés financières.
  • Activités sociales et sportives : Accès à des activités et des installations sportives, ainsi qu'à des clubs et des associations culturelles.

Ces avantages contribuent à faire de la carrière de gendarme un choix professionnel attractif, offrant sécurité d'emploi et qualité de vie
 


Missions et Spécialisations

Quelles sont les missions quotidiennes d'un gendarme ?

Les missions quotidiennes d'un gendarme sont diverses et varient en fonction de son affectation, mais elles gravitent généralement autour de la protection des personnes et des biens, le maintien de l'ordre public, et l'exécution des lois. Voici quelques exemples de missions quotidiennes :
 

  • Patrouilles et interventions : Surveiller les zones de responsabilité, intervenir en cas d'incident ou pour prévenir la criminalité.
  • Enquêtes et investigations : Conduire des enquêtes sur des crimes et délits, collecter des preuves, interroger les témoins et les suspects.
  • Contrôle routier : Assurer la sécurité routière, effectuer des contrôles de vitesse, vérifier les documents des véhicules et l'état d'alcoolémie des conducteurs.
  • Assistance et secours : Porter assistance aux personnes en danger ou en détresse, coordonner avec d'autres services de secours lors d'accidents ou catastrophes naturelles.
  • Prévention : Participer à des actions de prévention de la délinquance auprès des jeunes et dans les établissements scolaires.


Quelles sont les différentes spécialisations au sein de la gendarmerie ?

La gendarmerie offre une variété de spécialisations permettant aux gendarmes de se concentrer sur des domaines spécifiques d'expertise. Parmi ces spécialisations, on trouve :
  • Gendarmerie mobile : Spécialisée dans le maintien de l'ordre public et l'intervention lors de grandes manifestations.
  • Gendarmerie à cheval :  Joue un rôle essentiel dans les missions de surveillance des zones difficiles d'accès, de maintien de l'ordre lors d'événements publics, et de participation à des cérémonies officielles
  • Gendarmerie maritime : Surveille les zones côtières et maritimes, effectue des missions de sauvetage.
  • Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne (PGHM) : Spécialisé dans les opérations de secours en montagne.
  • Gendarmerie de l'air : Protège les installations de l'armée de l'air et participe à la sécurité des bases aériennes.
  • GIGN : Unité d'élite spécialisée dans la gestion de crises extrêmes, telles que les prises d'otages, les luttes antiterroristes, et les interventions dans des environnements à haut risque.
  • Unités cynophiles : Utilise des chiens dressés pour la recherche de drogues, d'explosifs, ou pour la recherche en milieu urbain ou montagnard.
  • Section de recherche : Unité d'élite chargée des enquêtes judiciaires complexes.
 


Réserve et Volontariat

Quel est le rôle d'un réserviste ?

Le rôle d'un réserviste dans la gendarmerie consiste à soutenir les forces actives dans leurs missions quotidiennes tout en permettant à l'institution de disposer d'un effectif supplémentaire en cas de besoin. Les réservistes participent à une variété de tâches, allant de la surveillance et du maintien de l'ordre à des missions spécifiques selon leur formation et leur expérience.


Comment devenir gendarme réserviste ?

Pour devenir gendarme réserviste, il faut d'abord répondre à certaines conditions d'âge et de santé et ne pas avoir d'antécédents judiciaires. Le processus débute par la soumission d'un dossier de candidature, suivi d'une phase de sélection qui peut comprendre des tests écrits, des évaluations physiques, et un entretien pour évaluer la motivation et l'aptitude du candidat. Les candidats retenus bénéficient ensuite d'une formation initiale couvrant les fondamentaux du métier. À l'issue de cette formation, ils signent un engagement de service dans la réserve pour une durée déterminée, souvent renouvelable. Durant cet engagement, les réservistes sont appelés à effectuer des missions selon les besoins, tout en poursuivant leur activité civile principale. Pour des informations détaillées et à jour, consulter le site officiel de la gendarmerie est recommandé.

 
Retour haut de page