Devenir Gendarme des transports aériens

287 votes : 4.2
Pouvoir assurer la sécurité des personnes et des biens tout en exerçant dans un environnement aéroportuaire peut devenir votre métier si vous décidez de vous former pour devenir Gendarme des Transports Aériens. Ce métier, indispensable pour faire respecter les réglementations au sein des zones aéroportuaires, s'adresse aux jeunes ou aux adultes qui ont une vraie motivation pour exercer un métier passionnant au sein de la Gendarmerie Nationale.

Présentation du métier de gendarme des transports aériens

 
Le travail auprès de la Gendarmerie des Transports Aériens (GTA) offre des missions très variées pour le gendarme. Il a la charge, notamment, d'assurer la sécurité des zones aéroportuaires civiles et des zones d'Etat en contrôlant les activités, les personnes et les biens.
 
Un contrôle méticuleux des ZSAR (Zones de Sûreté à Accès Réglementé) va permettre notamment, de lutter contre les divers trafics, les vols et les malveillances. Le gendarme des Transports Aériens est toujours à l'affût et il doit avoir une bonne dose de sang-froid pour faire face à certains débordements, voire pour éviter des tentatives d'attentats.
 
La zone qu'il contrôle est très large et concerne non seulement les usagers mais aussi les personnels de ces zones réglementées (exemple : zones de fret, personnels des entreprises de restauration, de nettoyage, etc.). Il doit faire preuve chaque jour d'une grande réactivité car les zones aéroportuaires sont des espaces qui brassent beaucoup de personnes et de biens au quotidien et il est très important d'assurer la sécurité des usagers.
 
Le Gendarme qui désire effectuer ce métier doit être rigoureux. Les postes sont ouverts à tous les gendarmes, sous certaines conditions ou à des candidats externes qui devront commencer par passer le concours externe de sous-officier de gendarmerie (SOG), avant de suivre une formation spécifique pour l'exercice de ce métier.
 
Etre Gendarme des Transports Aériens, c'est s'investir dans un métier passionnant et indispensable à la sécurité publique. Ce métier offre de réelles opportunités de carrières car le gendarme pourra monter en grade et passer des examens professionnels en interne. Il pourra également se spécialiser dans un autre métier de la Gendarmerie Nationale s'il le souhaite.

Les missions et le quotidien du Gendarme des transports aériens

 

Rôle de la Gendarmerie des Transports Aériens

 
La Gendarmerie des Transports Aériens (GTA) est rattachée à la DGAC (Direction Générale de l'Aviation Civile).
 
A l'origine, la GTA a pour mission la garde de tout le périmètre des zones aéroportuaires en métropole et en outre-mer. Ce rôle a, par la suite, été attribué à des exploitants s'occupant de ces zones. Ils ont délégué des entreprises de sûreté pour effectuer ces missions de garde lors des accès à ces zones aéroportuaires.
 
Désormais, la Gendarmerie des Transports Aériens a pour rôle principal le contrôle de ces entreprises et de tous les acteurs participant à la vie des aéroports. L'objectif est de contrôler notamment la stricte observance des règles qui ont été fixées soit par l'OACI (Organisation de l'Aviation Civile Internationale), soit par l'Europe, soit par la DGAC. Pour assurer ce contrôle, il faut des moyens humains et, en particulier des gendarmes formés à ces réglementations et ayant des connaissances très spécifiques.
 

Que fait un gendarme des Transports Aériens ?

 
Un Gendarme des Transports Aériens va travailler sur deux axes : assurer des missions de Gendarmerie Nationale et participer plus spécifiquement à des missions de Gendarmerie des Transports Aériens. Pour cela, il travaille principalement dans les zones réservées concernées (aérodromes et aéroports).
 
Ses missions classiques de Gendarmerie Nationale sont notamment :
 
  • La lutte contre l'insécurité et l'intervention lors des troubles à l'ordre public ;
  • La participation à des missions de renseignement car il peut collaborer avec des gendarmes d'autres services pour informer sur des enquêtes en cours, notamment en vue de la lutte contre les actes de terrorisme. Ce sont des missions de police administrative ;
  • Il participe aussi à des missions de police judiciaire en faisant le constat de certains délits ou de crimes, en luttant contre toutes formes de fraudes et de trafics. Il peut également participer à la recherche de malfaiteurs comme dans le cas de vols de bagages ou encore de FOVI (Faux Ordres de Virements à l'International). Il travaille en collaboration avec la douane et la sécurité civile pour ce type de missions. Dans le cas d'un accident aérien, le GTA pourra être amené à se rendre à l'étranger dans le cadre d'une enquête de sécurité.
  • Il a également des missions de police militaire puisqu'il doit s'assurer de la protection des équipements militaires qui sont stockés dans la zone aéroportuaire.
Ses missions spécifiques de Gendarmerie des Transports Aériens sont notamment :
 
  • Des missions de police aéronautique (exemple : constats des accidents aériens, relevé des infractions lors du non-respect de la réglementation aéronautique…) ;
  • Des missions de sûreté aéroportuaire : ces missions vont représenter 60 % de son temps de travail et concernent la protection des individus et des biens sur les ZSAR (Zones de Sûreté à Accès Réglementé). C'est lui qui a la charge de prévenir les vols de marchandises et les actes malveillants sur les équipements ;
  • Il contrôle aussi toutes les personnes qui travaillent habituellement dans les aéroports et les compagnies aériennes, ainsi que les personnels rattachés aux entreprises privées des zones réservées (exemple : sociétés de fret, entreprises de restauration, etc.)
Le Gendarme des Transports Aériens est garant des mesures de sécurité renforcées lorsque des risques existent (exemple : cas de vols en partance vers des zones de conflit ou présence exceptionnelle d'une personnalité publique au sein de l'aéroport). Dans certains cas, il sera amené à diligenter des snipers (tireurs de précision) à certains accès lorsqu'il existe un risque accru pour la sécurité.
 
Le GTA participe aussi à l'information aux voyageurs et intervient lors des réunions visant à changer ou améliorer certaines règles aéroportuaires (exemple : cas de l'utilisation des drones).
 
La journée d'un Gendarme des Transports Aériens n'est jamais monotone. Ses missions pourront varier en fonction de son unité d'exercice. Il peut également intervenir lors de missions spécifiques comme par exemple, participer à des investigations avec la section de recherches ou aider les équipes cynophiles de la Gendarmerie Nationale.

Les qualités et compétences requises pour devenir Gendarme des transports aériens

 

Qualités requises 

  • Etre rigoureux et méthodique ;
  • Avoir l'esprit d'équipe ;
  • Savoir imposer son autorité car il devra, dans l'exercice de son métier, assurer le respect des réglementations ;
  • Etre attentif et vigilant ;
  • Savoir garder son sang-froid en toutes circonstances ;
  • Etre capable de travailler sous les ordres d'une hiérarchie ;
  • Etre intègre.
 

Compétences pour l'exercice du métier

Tous les Gendarmes sont des militaires et doivent observer le respect des règles et la hiérarchie. Ils doivent aussi se conformer au Code de la Déontologie de leur métier.
 
Les compétences techniques sont enseignées durant la formation et vont concerner plus particulièrement la règlementation douanière et tout ce qui concerne plus spécifiquement le domaine aéroportuaire. Il applique et fait appliquer les procédures, peut aussi apporter des conseils lorsqu'il est sollicité. Il sera capable de réagir efficacement et rapidement dans le cas d'une situation de crise qui exige de lui une certaine réactivité et un parfait sang-froid.

Les effectifs

 
L'effectif de la GTA (Gendarmerie des Transports Aériens) regroupe un peu plus de 1 100 personnes tous postes confondus. On y décompte notamment 550 militaires spécialisés dans le domaine de la sûreté aéroportuaire et 60 pilotes.
 
Un général commande l'ensemble de la GTA. Il est assisté à Paris par l'état-major de la Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC). Cet état-major regroupe : 35 brigades en métropole, 7 brigades en Outre-Mer, 1 section et 2 brigades de recherches, 2 groupements, 9 compagnies, 41 équipes cyno-explosifs et 12 équipes cyno-stupéfiants. Enfin, il comporte aussi 6 PSIGTA (Pelotons de Surveillance et d'Intervention de la Gendarmerie des Transports Aériens).
 
La Gendarmerie des Transports Aériens est largement présente. Ainsi, en métropole, on la retrouve au sein de 32 aéroports français et de 4 centres en route de la navigation aérienne.
 
Il existe 3 grands groupements d'exercices de la GTA :
 
  • Le Groupement de la zone Nord à Paris-Charles-de-Gaulle qui inclut notamment une compagnie et une brigade de recherche à Paris-Charles-de-Gaulle, une compagnie à Paris-Orly, une compagnie à Strasbourg, une autre à Brest ;
  • Le Groupement de la zone Sud à Aix-en-Provence qui inclut notamment une compagnie à Lyon, une compagnie à Toulouse, une compagnie à Bordeaux, une compagnie à Nice, une brigade de recherche à Aix-en-Provence ;
  • La représentation en Outre-Mer qui englobe 7 brigades et un total de 94 gendarmes (Guyane, La Réunion, Nouvelle-Calédonie, Mayotte, Guadeloupe, Martinique, Polynésie Française).
La Gendarmerie des Transports Aériens compte aussi sur sa réserve opérationnelle de
230 personnes et sur sa réserve citoyenne de 22 réservistes.
 
La GTA, formation spécialisée de la Gendarmerie Nationale est ouverte également aux femmes.

La tenue et les équipements du Gendarme des transports aériens

 

Tenue du GTA

L'uniforme de la Gendarmerie Nationale est le même pour le gendarme qui exerce dans les transports aériens. Il porte donc un pantalon bleu marine et un blouson assorti (manteau en hiver) ainsi qu'un polo bleu ciel. Le polo et le blouson portent une mention de la gendarmerie au dos du gendarme. Il peut également avoir des insignes selon son grade.
 
Il porte également une casquette bleu marine et des bottines foncées.
 
En plus de la tenue du quotidien, les Gendarmes ont aussi une tenue de cérémonie qui peut leur servir pour participer à des événements comme les défilés.
 

Equipement du GTA

Le Gendarme des Transports Aériens porte des équipements de défense comme tous les autres gendarmes. Ce sont notamment : une arme de poing, une matraque, des bombes lacrymogènes, un taser, des menottes, des grenades de défense, etc. Il se sert également d'un équipement de protection (gilet pare-balles, casque…).
 
La Gendarmerie des transports aériens forme aussi les OCT (Observateurs Contre Tireurs) qui sont munis pour leurs interventions de fusils de précision (modèle TIKKA T3).
 
Pour exercer au mieux ses missions de surveillance, le GTA peut se servir de drones pour la surveillance aérienne d'une zone.
 
Les gendarmes ont également des véhicules de gendarmerie à leur disposition pour effectuer toutes leurs missions (voitures, fourgons, hélicoptères…).

Comment devenir Gendarme des transports aériens ?

 

Conditions

 
Le métier de Gendarme des Transports Aériens est accessible aux sous-officiers de gendarmerie ayant effectué 3 ans de services effectifs.
 
Ils doivent être aptes médicalement pour l'exercice du métier de GTA.
 
Pour vous présenter au concours externe de sous-officier de Gendarmerie, vous devez avoir entre 18 ans et 35 ans (limite d'âge calculée au 1er janvier de la date du concours) et posséder un niveau BAC ou équivalent.
 
Pour vous présenter au concours de SOG (Sous-Officier de Gendarmerie), les conditions sont aussi d'avoir un casier judiciaire vierge et de jouir de vos droits civiques.
 
Pour passer le concours SOG, vous devez pouvoir fournir certaines pièces justificatives : certificat médical de moins d'un an (à présenter lors des épreuves sportives), un curriculum vitae (il est destiné au jury), votre convocation et votre pièce d'identité.
 
A savoir : si vous n'avez pas le niveau BAC ou équivalent, vous pouvez devenir Gendarme en passant le concours de GAV (Gendarme Adjoint Volontaire) dans un premier temps. Vous pourrez ensuite passer le concours interne de Sous-Officier de Gendarmerie (SOG).
 
Les personnes qui ont un niveau d'études BAC + 5 ont la possibilité d'entrer dans la Gendarmerie Nationale en passant le concours externe d'officier de gendarmerie.
 

Préparation

 
S'il est possible d'entrer dans la Gendarmerie, quelle que soit votre niveau d'études, grâce à un choix de concours adaptés, vous pouvez tenter votre chance en tant qu'étudiant de la formation initiale mais aussi en tant que salarié ou demandeur d'emploi, notamment si vous souhaitez faire une reconversion professionnelle pour devenir gendarme.
 
Pour bien préparer les épreuves du concours externe qui vous concerne, vous devrez suivre une formation en amont car se préparer avec des livres, sans autre support, n'est pas suffisant.
 
Vous pouvez choisir un enseignement en présentiel type Prépa pour vous exercer aux concours de la Gendarmerie, mais si vous travaillez, il est plus simple de vous préparer avec un Centre de Formation à Distance, spécialisé dans les concours de la fonction publique (exemple : EFM Fonction Publique). Vous bénéficierez d'une formation à votre rythme, échelonnée sur plusieurs mois, avec un bon support pédagogique, ce qui vous permettra d'arriver bien préparé et plus confiant le jour du concours.
 

Recrutement et formation des gendarmes de la GTA

 
Le SOG doit exprimer son souhait de travailler auprès de la GTA et présenter un dossier de candidature à sa hiérarchie. Cette candidature doit être très complète et sert à étudier les motivations du candidat. En cas d'acceptation du dossier, le candidat pourra entamer une formation spécifique comprenant, d'une part, une formation aéronautique interne et, d'autre part ; une formation auprès de l'ENAC (Ecole Nationale de l'Aviation Civile).

La formation à l'ENAC

 
Elle comprend 3 étapes : 
  • un stage d'une semaine en formation aéronautique de base portant essentiellement sur la réglementation du secteur aérien et sur les questions générales d'aéronautique. Le candidat reçoit également une formation sur l'intelligence économique territoriale (protection des entreprises) ;
  • un stage de 3 semaines à l'ENAC de Toulouse (31000) : il s'agit d'un stage de perfectionnement mis en place pour certains agents travaillant sur des enquêtes d'accidents aériens ou encore pour des personnels destinés à un travail dans le domaine de l'aéronautique ;
  • un stage de formation optionnel et à la demande des agents est proposé pour valider un brevet de base de pilote.
A savoir : au sein de la GTA, il y a des candidats qui se destinent à devenir Observateurs Contre Tireurs (OCT). Ces candidats sont également formés. Leur formation est assurée par le GIGN (Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale). Le métier d'OCT requiert ensuite un contrôle annuel pour vérifier que le gendarme peut être maintenu dans ce métier de la GTA.

Salaire, statut et évolution de carrière du Gendarme des transports aériens

 

Rémunération et statut du GTA

Le Gendarme des Transports Aériens a un statut de militaire. Il est rattaché au Ministère de l'Intérieur.
 
Sa rémunération se calcule à partir d'une grille indiciaire selon le grade et l'échelon. Elle est complétée par des primes et des avantages. Un débutant au premier échelon du grade de sous-officier perçoit environ 1 607,31 euros de salaire brut mensuel (hors primes et indemnités).
 
Une évolution de carrière peut lui permettre d'atteindre le grade de major où il percevra (au dernier échelon) une rémunération de 2 727,27 euros bruts par mois (hors primes).
 
Un officier de Gendarmerie peut gagner 1 827,55 euros bruts par mois au grade de sous-lieutenant, puis évoluer au dernier grade de général de division en percevant alors un salaire mensuel brut de 5 496,71 euros.
 

Evolution de carrière

Dans tous les services de la Gendarmerie Nationale, il est possible d'évoluer et de faire une brillante carrière. Des examens internes, mais aussi l'ancienneté du Gendarme, lui permettent de grimper les échelons et de monter en grade. Le GTA peut ainsi voir son salaire et sa position dans la hiérarchie évoluer régulièrement.
 
Mais s'il désire faire un autre métier et se spécialiser dans un autre secteur que celui des Transports Aériens, il pourra aussi accéder à d'autres métiers de la Gendarmerie en demandant à être muté auprès d'une autre unité (exemple : devenir Gendarme de Haute Montagne, Gendarme du GIGN, Gendarme en unité de recherche, Cavalier de la Garde Républicaine…).
 
Exercer au sein de la Gendarmerie des Transports Aériens, c'est choisir un métier de terrain qui ne connait pas la monotonie. Le gendarme exerce un métier riche en contacts et collabore avec d'autres services de la Gendarmerie sur des enquêtes et la recherche de renseignements. Il a un rôle clé et indispensable. Ce métier offre de nombreux débouchés et permet de faire carrière, soit en évoluant au sein de la GTA, soit en choisissant de faire des formations pour changer de métier tout en restant dans la Gendarmerie Nationale.
JE SOUHAITE DEVENIR GENDARME
Complétez les champs ci-dessous pour recevoir des informations sur les préparations aux concours de la gendarmerie.
* Informations obligatoires
Utilisation des données personnelles
En validant ce formulaire, vous acceptez que vos données personnelles soient utilisées par le GIE EDUNEO (responsable du traitement) et ses membres ou partenaires pour vous contacter par mail et/ou téléphone afin de vous transmettre des propositions commerciales sur les formations de votre choix. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et exercer vos droits, consultez cette page.