Devenir Gendarme réserviste

307 votes : 4.2
Rejoindre la Réserve Opérationnelle de la Gendarmerie Nationale est une bonne façon d'appréhender le métier et d'en connaitre toutes les facettes. Le Gendarme Réserviste pourra, tout en travaillant dans le civil, intervenir sur des missions précises réparties sur une année. Recherché pour ses compétences, le Réserviste est quelqu'un de disponible, toujours prêt à prendre son paquetage pour partir en mission. Exercer dans la réserve est souvent un point de départ pour évoluer et faire carrière par la suite dans la Gendarmerie Nationale.
 

Présentation du métier de Réserviste de la Gendarmerie

 
Le Gendarme Réserviste est appelé pour des missions spécifiques. Il peut donc avoir un métier dans le civil, mais doit pouvoir se dégager de ses obligations professionnelles, avec l'accord de son employeur pour des périodes données qui représentent environ 23 jours sur une année. Cependant, lorsqu'une mission nécessite sa présence pour plus de 5 jours consécutifs et que l'employeur refuse cette absence, ce dernier devra justifier ses motifs de refus au Gendarme Réserviste mais aussi à l'autorité militaire, et ce, dans un délai de 15 jours suivant la demande.
 
Il peut également y avoir des Gendarmes Réservistes qui ne sont pas en activité ou qui sont des militaires en fin de carrière, volontaires pour faire partie de la ROGN (Réserve Opérationnelle de la Gendarmerie Nationale).
 
La plupart des Gendarmes Réservistes doivent signer un Engagement à Servir dans la Réserve (ESR). Les militaires ne signent pas un ESR mais ont une obligation de disponibilité de 5 ans lorsqu'ils sont en fin de carrière dans l'armée. Les militaires sont sollicités 5 jours par an pendant ces 5 années obligatoires, en tant de paix.
 
Les Gendarmes Réservistes du civil qui peuvent être sollicités en moyenne 23 jours par an pour des missions spécifiques (exemple : plan Vigipirate) doivent être capables de se rendre disponibles rapidement – à réception de la convocation - pour des missions qui peuvent aussi bien se situer le jour, la nuit, ou encore pendant des jours fériés et des week-ends.
 

La réserve de la Gendarmerie nationale

 

Composition de la réserve de Gendarmerie

 
Les réservistes de la Gendarmerie Nationale peuvent venir :
 
  • De la société civile : ces réservistes représentent deux tiers des effectifs ;
  • De la réserve des anciens militaires : ces réservistes représentent un tiers des effectifs.
 

Organisation de la réserve de Gendarmerie

 
Elle comprend :
 
  • 25 000 volontaires dans la réserve opérationnelle RO1 (premier niveau) : ce sont les réservistes qui signent un engagement (ESR) pour 1 à 5 ans ;
  • 28 000 anciens militaires dans la réserve opérationnelle RO2 (deuxième niveau) : ils appartiennent à la réserve d'active et observent une disponibilité obligatoire de 5 ans ;
  • 1 300 volontaires bénévoles qui constituent la réserve citoyenne, engagés pour une période allant de 1 à 3 ans (possibilité de renouvellement).
La réserve opérationnelle peut englober des jeunes étudiants, des professionnels, d'anciens gendarmes ou des militaires d'active. Rejoindre la réserve opérationnelle constitue une expérience valorisante pour tous et pourra, pour les jeunes étudiants et les professionnels du civil, leur donner envie de faire carrière et d'accéder à des grades supérieurs.
 
La réserve citoyenne est constituée de bénévoles dont l'engagement personnel et l'envie de se rendre utiles est totalement désintéressé. Ils sont choisis parmi des civils qui ont des compétences spécifiques dans différents domaines (nouvelles technologies, communication, domaine juridique, etc.).
 

Les effectifs

 
En 2017, on comptait 29 847 réservistes pour la Gendarmerie Nationale (référence : rapport d'évaluation de la réserve militaire et de la garde nationale).
 
Parmi cette réserve de Gendarmerie, on compte 24 % d'effectifs d'anciens militaires et 76 % issus du civil.
 
Le métier est ouvert aux hommes comme aux femmes et ces dernières représentent de plus en plus de recrues. Elles représentent un effectif d'environ 21 % des réservistes.
 
En France, la réserve de Gendarmerie représente 45 % des effectifs de la réserve militaire (source : gendarmerie.interieur.gouv.fr).
 

Les missions, tâches et fonctions du Gendarme Réserviste

 
Faire partie de la réserve opérationnelle de la Gendarmerie Nationale, implique de pouvoir partir en mission rapidement ou encore de participer à des missions de prévention.
 
Les Gendarmes réservistes s'occupent notamment de la protection et de l'assistance aux populations ainsi que de la protection des biens.
 
Les missions sur lesquelles pourra intervenir en renfort un réserviste de Gendarmerie sont par exemple :
 
  • Assurer un soutien à une brigade motorisée ou une équipe en intervention sur l'autoroute pour aider à des contrôles (vitesse, alcootest) ;
  • Effectuer des patrouilles mais aussi de l'assistance ou de la surveillance pour apporter de l'aide aux équipes en place ;
  • Travailler auprès d'un centre opérationnel du département pour patrouiller ou intervenir, mais aussi pour assurer une permanence téléphonique pour recevoir les appels d'urgence ;
  • Faire des missions d'accueil du public dans un poste de police au sein d'une caserne ;
  • Veiller à la sécurité des citoyens pour des manifestations particulières (culturelles ou sportives) ou des regroupements pouvant aboutir à des débordements (manifestations) ;
  • Renforcer certaines équipes de recherches (exemple : cas de disparitions, fugues) ;
  • Venir en renfort lors de catastrophes naturelles ou d'accidents importants. En 2017, des Gendarmes Réservistes ont participé à des opérations après le passage du cyclone IRMA à Saint-Martin aux Antilles ;
  • Participer à des missions spéciales pour assurer la sécurité des citoyens (exemple : plan Vigipirate) ;
  • Lutter contre les actes de délinquance pour maintenir l'ordre et venir en renfort des Gendarmes ;
  • Encadrement, avec d'autres Gendarmes, des Journées Défense et Citoyenneté (JDC) ; encadrement des Journées d'Appel et de Préparation à la Défense (JADP).
Les Gendarmes Réservistes qui ont un métier dans le civil et des compétences professionnelles particulières peuvent aussi apporter ces aptitudes métiers en tant que réservistes et participer à des missions de comptabilité, d'administration, de gestion et de ressources humaines des différents groupements de Gendarmerie.

 

Les qualités essentielles et compétences requises pour devenir Gendarme Réserviste

 
Pour devenir Gendarme Réserviste, il faut des qualités personnelles essentielles et certaines compétences propres au métier. Les compétences techniques font l'objet de la formation professionnelle.
 

Les qualités essentielles pour devenir Gendarme réserviste

 
  • Avoir une très bonne condition physique ;
  • Être capable de garder son sang-froid dans toutes circonstances ;
  • Ne pas avoir de problème particulier par rapport au respect d'une hiérarchie ;
  • Savoir s'adapter et faire preuve de disponibilité ;
  • Savoir se soumettre aux ordres ;
  • Être à l'écoute ;
  • Faire preuve de diplomatie ;
  • Être capable de se montrer ferme lorsque c'est nécessaire ;
  • Savoir gérer son stress ;
  • Avoir l'esprit d'équipe ;
  • Savoir être engagé auprès des citoyens et apporter l'aide requise.
 

Les compétences requises pour devenir Gendarme réserviste

 
S'il a reçu une formation spécifique et une assermentation pour le port d'arme, le Gendarme Réserviste, peut être amené, dans certains types de missions, à utiliser une arme pour se défendre. Comme tous les gendarmes, il connait et respecte le Code de Déontologie du métier.
 

Comment devenir Gendarme Réserviste ?

 

Quels sont les critères ?

 
  • Être âgé de 17 ans minimum et de 40 ans maximum (cas des civils) ;
  • Avoir la nationalité française ;
  • Ne pas avoir de casier judiciaire et être de bonne moralité ;
  • Être dégagé des obligations militaires ;
  • Avoir une excellente condition physique ;
  • Être psychologiquement apte à exercer comme réserviste ;
  • Avoir effectué sa Préparation Militaire Gendarmerie (PMG) (ou une PMSG/Préparation Militaire Supérieure Gendarmerie).
 
Il n'y a pas d'obligation de diplôme sauf pour les candidatures d'officier qui doivent justifier d'un niveau minimum Bac+2.
 

Dépôt de candidature

 
Le candidat qui désire devenir Gendarme Réserviste peut se renseigner soit :
 
  • Auprès d'un CIR (Centre d'Information et de Recrutement) ;
  • Auprès d'une brigade de gendarmerie proche de son domicile ;
  • Ou remplir un formulaire directement sur internet.


Dossier de candidature

 
Des pièces devront être jointes à votre dossier de candidature, notamment :
 
  • 2 photographies d'identité couleur (récentes) ;
  • 1 copie de votre carte d'identité valide (CIN photocopiée recto-verso) ;
  • Copie du certificat de service militaire (ou de la dispense) ou copie de votre certificat de participation à la JAPD ou JDC ;
  • Copie de votre permis de conduire ;
  • Un justificatif de domicile ;
  • Pour les plus jeunes, une autorisation parentale ;
  • Une copie du dernier diplôme obtenu ;
 
Une fois son dossier rempli, il sera convoqué pour une journée de tests (tests psychotechniques).


Formation

 
S'il réussit les tests, le candidat pourra alors suivre – pendant 4 semaines - une formation spécifique appelée FORT (Formation Opérationnelle du Réserviste Territorial). Elle se déroule à Orléans (Centre de Gendarmerie, état-major Val-de-Loire).
 
Elle se divise en :
 
  • Formation militaire initiale soit 12 jours de PMI (Préparation Militaire Initiale) ;
  • Formation complémentaire d'aptitude à la réserve ;
  • Formation aux fonctions d'APJA (Agent de Police Judiciaire Adjoint) soit 12 heures d'enseignement à distance pour obtenir la qualification
  • Formation militaire initiale du Réserviste (FMIR)
 
À l'issue de sa formation, le Gendarme Réserviste qui a obtenu son certificat d'aptitude à la pratique du tir et son Diplôme de Gendarme Adjoint de Réserve (DGAR), pourra prêter serment puis signer son contrat d'ESR.
 

Après le recrutement

 
La formation PMG (Préparation Militaire Gendarmerie) comprend 2 étapes importantes :
 
  • Une session initiale près de chez vous (Durée de 15 jours) ;
  • Une session complémentaire (durée de 15 jours répartis sur une année, le plus souvent les week-ends).
 
La signature de l'engagement et votre affectation
 
Après votre formation, vous pourrez signer votre contrat ESR (Engagement à Servir dans la Réserve) et l'on vous enverra pour des missions proches de chez vous et pourrez être appelé en fonction de vos disponibilités.
 
Les missions tournent autour de 3 grands axes : sécurisation, police judiciaire et lutte anti-terroriste.
 
S'il désire intégrer à plein temps la Gendarmerie Nationale, le gendarme réserviste peut se présenter au concours interne de Sous-officier de Gendarmerie. Il existe des écoles préparant à ce concours pour toutes celles et ceux qui ont envie de rejoindre la Gendarmerie à plein temps et ont besoin de mettre toutes les chances de leur côté. Des centres de formation à distance (exemple : EFM Fonction Publique) apportent une solide préparation à ces concours. De plus, le candidat ayant déjà une expérience en tant que Réserviste de Gendarmerie sera déjà bien préparé à certains aspects pratiques du métier. Ces écoles proposent aussi bien des formations de préparation pour les jeunes issus de la formation initiale que pour les adultes salariés en situation de reconversion professionnelle.
 

Tenue et équipements du Gendarme Réserviste

 

La tenue du Gendarme réserviste

 
Le paquetage du Gendarme Réserviste est toujours prêt pour partir en mission. Il comporte deux tenues de gendarme. La première est l'uniforme habituel de la Gendarmerie Nationale (uniforme bleu). La deuxième tenue qui constitue le paquetage de campagne comprend un uniforme kaki (la tenue treillis des militaires).
 

L'équipement du Gendarme réserviste

 
Le Gendarme Réserviste dispose d'une carte professionnelle électronique dès qu'il signe son engagement (ESR). Ce type de carte permet au réserviste un accès protégé de certaines applications informatiques propres à la Gendarmerie Nationale. La carte est aussi indispensable pour que le réserviste puisse justifier de son engagement, par exemple auprès d'un employeur du civil.
 
Après une formation spécifique et après l'obtention d'une assermentation, un Gendarme Réserviste peut porter une arme dans le cadre de certaines missions où on lui demande d'intervenir.
 

Salaire, statut et évolution de carrière du Gendarme Réserviste

 

Où exerce le Gendarme Réserviste ?

 
Dès qu'il a signé son engagement (ESR), le Gendarme Réserviste est affecté dans une des 367 CRT (Compagnies de Réserve Territoriale). Ces compagnies existent depuis 2015 et sont le fruit de la fusion des anciens PRDG (Pelotons de Réserve de Gendarmerie Départementale) et des ERGM (Escadrons de Réserve de Gendarmerie Mobile).
 
Selon son statut, un Gendarme Réserviste pourra être affecté auprès d'une unité territoriale ou bien auprès d'un état-major.
 
Au sein de l'une des 367 CRT, le réserviste peut exercer pour :
 
  • Un Peloton de Réserve de Surveillance et d'Intervention de la Gendarmerie (PRSIG) ;
  • Un Peloton de Surveillance et d'Intervention (PSI) ;
  • Un Détachement de Surveillance et d'Intervention (DSI).
L'engagement, signé pour une période allant de 1 à 5 ans, est renouvelable par période d'un an ou résiliable à tout moment.
 
Le Gendarme Réserviste a toutefois l'obligation, lorsqu'il s'engage, d'effectuer au moins 5 jours de missions de réserve et au plus 120 jours.
 

Statut et salaire

 
Le Gendarme Réserviste a un statut de militaire du rang. Il peut aussi avoir un statut de sous-officier ou d'officier selon son grade et son expérience.
 
Pour ses missions, il est payé sur le principe de l'indemnité journalière et le montant de l'indemnité dépend de son grade.
 
Un Gendarme Adjoint perçoit une indemnité de 53 euros net par mission, tandis qu'au grade de Colonel, le Gendarme Réserviste reçoit une indemnité de 183 euros nets.
 
À cela, s'ajoutent des indemnités pour chaque mission (exemple : frais de déplacement, frais d'alimentation). Le Gendarme Réserviste, est également logé gratuitement pour des missions qui durent plusieurs jours.
 
D'autres indemnités peuvent également être perçues en fonction de la situation familiale du Gendarme Réserviste.
 
Le Gendarme Réserviste, qui exerce par ailleurs un métier dans le civil, pourra continuer à percevoir ses droits à l'assurance maladie et son ancienneté et, s'il a signé un accord avec son employeur, il peut bénéficier d’un maintien de salaire pendant ses missions. Dans le cas contraire, le salaire est suspendu mais le réserviste garde ses autres droits.
 

Évolution de carrière

 
En étant Gendarme Réserviste, le candidat peut passer une qualification d'Agent de Police Judiciaire (APJA). Il obtient après validation de sa candidature une formation spécifique : le DGAR (Diplôme de Gendarme Adjoint de Réserve).
 
Dans la réserve comme ailleurs, un Gendarme peut toujours monter en grade et obtenir chaque année un avancement qui tient compte de son ancienneté et de la qualité des services rendus. Il peut également recevoir des récompenses et des décorations.
 
Ceux qui sont tentés de travailler dans la Gendarmerie Nationale et hésitent à franchir le pas peuvent bénéficier d'une bonne expérience du métier en étant d'abord Gendarme Réserviste. Ils peuvent ensuite décider de faire carrière dans la Gendarmerie Nationale en passant un concours interne (exemple : concours SOG (Sous-Officier de Gendarmerie)) sans exigence de diplôme.
 
Devenir Gendarme réserviste, c'est acquérir l'expérience du service au sein de la Gendarmerie et de nouvelles compétences comme le secourisme ou la pratique du tir. Les candidats ont ainsi la possibilité de « tester » le métier, pour ensuite faire carrière. En effet, chaque année, 15 % des réservistes opérationnels n'hésiteront pas à sauter le pas et à se présenter au concours de Sous-Officier de Gendarmerie (SOG). Motivés par l'attachement du groupe aux valeurs, l'esprit d'équipe, l'organisation, le respect de la tradition spécifique à la vie militaire, ceux qui souhaitent y faire carrière ne sont pas rares.
JE SOUHAITE DEVENIR GENDARME
Complétez les champs ci-dessous pour recevoir des informations sur les préparations aux concours de la gendarmerie.
* Informations obligatoires
Utilisation des données personnelles
En validant ce formulaire, vous acceptez que vos données personnelles soient utilisées par le GIE EDUNEO (responsable du traitement) et ses membres ou partenaires pour vous contacter par mail et/ou téléphone afin de vous transmettre des propositions commerciales sur les formations de votre choix. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et exercer vos droits, consultez cette page.